Le Projet Pôles Intégrés de Croissance

Le Projet Pôles Intégrés de Croissance et Corridors (PIC2) est une des actions du Gouvernement Malagasy pour mettre en œuvre le Programme Général de l’Etat et le Plan National de Développement. Le Projet a pour objectif de soutenir la dynamisation de zones et corridors à fort potentiel de croissance, en stimulant le secteur privé et en développant des secteurs économiques porteurs tels que l'agribusiness et le tourisme.

En savoir plus

L'originalité du Projet PIC réside dans la multiplicité des aspects qu'il aborde à l'inverse des projets mono sectoriels traditionnels.

Le PIC intervient dans les domaines
Les régions d'interventions du PIC

Diana

  • Agribusiness (cacao, huiles essentielles, fruits)
  • Tourisme
  • Infrastructures
  • Développement du secteur privé
  • Gouvernance locale

Atsimo Andrefana

  • Agribusiness (coton, grains secs, algues et holothurie)
  • Tourisme
  • Infrastructures
  • Développement du secteur privé
  • Gouvernance locale

Anosy

  • Agribusiness
  • Développement du secteur privé
  • Gouvernance locale
Le PIC en chiffre

00 régions
d'intervention

00 ans de presence
à Madagascar

00 millions US$ de crédit
pour le PIC2 (2015-2019)

Input

Des axes d'activités

  • Mise en place d'une plateforme d'infrastructures viables
  • Renforcement des capacités institutionnelles (Régions, mairies...)
  • Amélioration de l'environnement des affaires et appui au secteur privé
  • Accompagnement des impacts environnementaux et sociaux du Projet
Output

Des résultats visibles

  • Des ports, des routes, un réseau d'eau potable et d'energie amélioré
  • Des hopitaux rénovés, un système de gestion des déchets, des infrastructures communautaires...
  • Une amélioration des l'accès au credit, une agence de promotion des investissements, une meilleure promotion de la destination
  • Des services déconcentrés plus efficaces
  • Un environnement préservé...
Outcome

Des impacts concrets

  • Une croissance boostée dans les pôles avec des effets de diffusion
  • Des investissements locaux et étrangers
  • Un tissu renforcé de PME, une formalisation des informels
  • Des créations d'emplois